Menu Fermer

Essais Zum-Turn

K comme Kafka : Zum Turm – CHÉRIF ET GÉZA

L’œuvre est ambitieuse, l’exigence ne l’est moins pour ces deux artistes qui travaillent en duo. Zum Turm ne rend pas seulement compte de la vie et l’œuvre de Kafka comme le ferait une biographie, sa composition illustre davantage les tensions qui adultèrent la vie de l’homme au profit d’une écriture qui ne saurait être salvatrice. L’écrivain s’y épuise tandis que Chérif et Geza arrachent aux mots qui ne sont pas les leurs la couleur qui manquait : cette couleur n’est qu’aspérité, contenu dans un espace clos, mais non hermétique, à l’intérieur duquel le fragment, la trace, mettent en scène la relation duelle père-fils. Image dominante du Père omniprésent inscrite dans une tradition à laquelle, précisément, le fils tente d’échapper par l’absurde. Se construit ainsi une véritable esthétique de la résilience à laquelle répond le travail accompli par Chérif et Geza, confrontés, comme tout lecteur de Kafka, à la quête identitaire d’un homme, au départ – et par naissance – confisquée.

Jean-Pierre Colle, administrateur de l’Abbaye de Beaulieu, Centre d’art contemporain, Ginals, 82, Château-Musée du Cayla, 2006.

La tour
Lorem id, adipiscing vel, elit. Nullam justo